Découvrez la passion du saké

La boisson des dieux

Partez à la découverte de notre vaste gamme de sakés en provenance des brasseries les plus réputées. Le saké (ou nihonshu), c’est plus qu’un métier pour nous, c’est une passion que nous voulons partager avec vous en vous proposant les meilleurs sakés disponibles sur le marché. De très haute qualité, nos produits exacerberont vos papilles et s’accorderont avec bonheur à tous vos plats. Ce n’est pas un hasard si les Japonais l’appellent la boisson des dieux !

Une infinité de goûts

Des sakés haut de gamme comme les corpulents Junmaï (pur riz) et les doux Honjozo (avec alcool ajouté) avec du riz poli à plus de 60% (Ginjo) ou à plus de 50% (Daïginjo) aux catégories spéciales comme les frais Nama (sans pasteurisation), les Genmaï (riz non poli), les pétillants Happo, les Taru vieillis au fût, les laiteux Nigori (sans filtration) ou les terreux Muroka (sans clarification), cette boisson traditionnelle offre une palette infinie de goûts.

Comment conserver
et boire le saké ?

La plupart des sakés sont consommés dans l’année suivant leur mise en bouteille. Certains comme le Koshu à la robe ambrée et aux notes de vin cuit sont vieillis en fût ou en cuve durant une période comprise entre 3 et 10 ans. Un saké vieilli perd son côté cristallin, gagne en couleur et, comme pour le vin, subit une évolution sur le plan aromatique.

Une bouteille de saké peut généralement être conservée pendant 3 ans. Le saké étant fragile, il doit être entreposé à l’abri de la lumière et gardé à une température constante. Les sakés non filtrés (Nigori) et non pasteurisés (Nama) doivent rester en permanence à basse température (5°C). Une fois le saké ouvert, il est conseillé de le boire dans le mois. Un saké peut se boire frais ou chaud. Tout dépend de la catégorie du saké et du goût de chacun.